AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THYSEY ♡ you're all i taste, at night inside of my mouth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

☇ messages postés : 502
☇ avatar : harry styles.
☇ à londres depuis le : 06/08/2012
MessageSujet: THYSEY ♡ you're all i taste, at night inside of my mouth.   Sam 1 Juin - 19:23

Les autres mettent des semaines et des mois pour arriver à aimer, et à aimer peu, et il leur faut des entretiens, des goûts communs et des cristallisations. Moi, ce fut le temps d'un battement de paupières.

En refusant à Skye de l'accompagner à une fête d'anniversaire dans laquelle il n'aurait même pas été de plein gré, Casey s'était condamné à passer la soirée tout seul devant sa télé pour s'endormir à une heure trop raisonnable et se réveiller trop tôt, incapable de deviner la moindre forme sans avoir pris un café noir corsé bien dégueulasse fait par ses soins. Ce n'est qu'en voyant les photos dossiers sur facebook qu'un sourire s'est glissé sur ses lèvres, il regrettait un peu de ne pas s'être pointé à cette stupide fête. Lui qui avait besoin de se changer les idées. Il tira sur les rideaux et se frotta machinalement le ventre en enfilant un pantalon ; une légère bruine recouvrait la ville. Avec un temps pareil, il n'avait qu'une envie : ne rien faire. Il secoua énergiquement ses cheveux et fronça les sourcils en apercevant le voyant rouge de son répondeur fixe clignoter. Qui l’appelait encore sur son fixe si ce n'était ses parents, les rares fois où ils avaient envie de lui parler -ça se limitait donc aux dates des repas de famille et pour lui dire qu'il avait dépensé un peu plus que prévu ce mois-ci. Il apporta sa tasse à ses lèvres et appuya sur le bouton pour écouter les messages. Une hanche plus haute que l'autre, une main appuyée contre le mur, les yeux à peine entrouverts. « Casey chéri c'est maman ! » Casey rit, comme si elle avait besoin de préciser que cette voix pleine d'en train était la sienne. « Comme ton père n'est pas là demain je me demandais si tu voudrais passer prendre le thé à la maison ? » le garçon secoua doucement la tête de haut en bas comme pour acquiescer au message. « À quatre heures, tu peux venir plus tôt si tu es en état. Je t'embrasse mon bichon. » le message s'arrêta sur cette note adorable, Casey se laissa tomber lourdement dans son fauteuil et prévint sa mère de sa venue à quatre heures pile. Peut-être qu'il devrait passer chez Dylan, aller voir Drew, fumer quelque chose avec Fizzy ? Dans l'immédiat, peut-être qu'un tour au parc lui ferait grand bien.

En passant devant la pendule, il leva un sourcil : huit heures ? Il ne savait même pas si c'était légal d'être réveillé à cette heure-ci un samedi matin. Il sortit un bol de son placard et comme il faisait un peu froid, enfila un haut de pyjama histoire de se couvrir les épaules. Laissant échapper un long bâillement il regardait couler le lait dans les céréales faisait crépiter le tout puis s'installa à la table avec une cuillère et, bouchée par bouchée, termina son bol avec une peine non des moindres. Il tira sur une feuille de papier qui dépassait de sous son sac jeté en vrac sur le plan de travail de la cuisine et deux iris bleu au milieu d'un visage esquissé au crayon de papier firent disparaître son sourire. Ce dessin, bien sûr, le cours de remise à niveau en cadrage. Il tira dessus et revit le regard fuyant de Thylan, les cernes violettes sous ses yeux, la mine décomposée qu'il affichait la dernière fois qu'il était passé chez lui et l'avait froidement mis à la porte. Casey passa une main dans ses cheveux et ravala un soupir. Qu'est ce qu'il ne donnerait pas pour être sûr qu'il est en bonne santé, là , tout de suite ? Qu'il est vivant. Qu'est-ce qu'il ne donnerait pas pour retrouver un semblant de cette complicité naissante qui s'installait peu à peu entre ? Il prit le dessin et se leva pour le ranger dans une vieille pochette aux reliures brisées par le trop plus de croquis débordants de tous côtés.

Thylan disait qu'il lui manquait, Casey lui répondait qu'il pouvait venir le voir pour finalement essuyer un refus. Bam, dans ta face de faux romantique improvisé. Le soir il appelait Dylan, se réveillait chez lui le lendemain, mais ça ne lui suffisait pas. Il y avait toujours ce doute en lui, ce souffle qui lui embrouillait les pensées et soulevait des inquiétudes dont la source était encore et toujours Thylan. Thylan et ses lames de rasoirs, Thylan et ses yeux cernés, Thylan et ses t-shirts amples, Thylan et ses yeux cobalts. Son estomac se serrait le matin quand il entendait quelqu'un commander la même chose que Thylan, la seule fois où ils étaient allés au Starbucks. Hier, il avait pris la même chose que lui par mégarde et malgré le regard outré du serveur, il avait pris sa commande et en buvant une première gorgées, il esquissa une grimace dégoûtée. Il était partout, même dans ses gestes. Et ça lui donnait envie de se mordre la langue assez fort pour que Thylan disparaisse de ses pensées.

Il s'allongea sur son canapé et regarda le plafond. Ses ficèrent un point invisible, il attrapa la télécommande de sa main libre et appuya sur le bouton qui alluma la télé. Un bruit de musique assourdissant résonna dans le loft, il fit tomber la télécommande, la rattrapa en panique et appuya sur tous les boutons jusqu'à trouver celui qui éteignit la télé. Il souffla. Des coups timides à la porte se firent entendre. Quoi ? Il avait réveiller le chat de la vieille voisine ? Il fronça les sourcils et ébouriffa ses cheveux avant de se rendre à la porte. Il prit une pastille de menthe pour ne pas faire mauvaise impression et s'arma de son plus beau sourire.

Mais ce n'était pas la voisine. Oh non, c'était bien plus frappant. Et comme la première fois qu'il avait senti ce regard, un peu hésitant, un peu apeuré s'enterrer dans le sien, une plume invisible parcourut son échine, faisant dresser les poils de sa nuque. De nouveau, les iris céruléens le frappèrent, figeant sa respiration. Il secoua la tête et se ressaisit avant de voir Thylan filer une fois de plus. « Thylan ? Qu'est ce que tu fais là … je croyais que t'avais pas envie de me voir ? » il se ressaisit et rattrapa ce qu'il venait de dire avant que le brun n'en profite pour s'évaporer dans la brume Londonienne qui assombrissait les rues ce jour-là. « Je veux dire … tu rentres ? Ça va ? T'es pas mouillé ? » il agita un peu les mains sans oser le toucher. La seule fois où il l'avait touché, il ne s'en souvenait pas. Et puis quand bien même il aurait des souvenirs qui reviendrait, il était persuadé de ne pas être allé plus loin que se servir de son épaule comme appui pour atteindre l'appartement. Et peut-être dormir dans le même lit, comme s'ils étaient des vieux potes.
made by pandora.

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 49
☇ avatar : Louis Tomlinson
☇ à londres depuis le : 23/05/2013
MessageSujet: Re: THYSEY ♡ you're all i taste, at night inside of my mouth.   Sam 22 Juin - 19:10


I just can’t live without you, you’re just a part of me. And I’m falling in love with your perfection
Thysey.

 


Je venais de passer au moins deux heures à me décider sur quoi faire, et finalement j’avais pris ma décision. Mais malgré le temps que j’avais pris à décider, je n’arrivais toujours pas à savoir si finalement allé voir Casey était une bonne idée. Je ne pouvais pas nier qu’il me manquait, il me manquait énormément, mais j’avais peur de ce qu’il pourrait penser de moi après tout ça. Il est vrai que Casey et moi nous étions beaucoup rapprocher ces derniers temps, nous avions passé beaucoup de temps ensemble à parler, il arrivait même à beaucoup de faire sourire et rire. Seulement il avait fini par tomber sur des choses qu’il n’aurait jamais dû voir et j’avais totalement flippé, refusant de le voir depuis que cela était arrivé. Casey été tombé sur ma réserve de lame, vomitif et tout ce qui me sert à ma torture personnelle comme on pourrait dire. Je savais qu’il était des fois pas très intelligentes et je me demandais si il avait deviné à quoi tout cela me servait, j’espérais que non, mais pourtant je ne pouvais pas m’empêcher de flipper. N’ayant pas confiance en moi, je me disais simplement que si Casey se rendait compte de ce qui se passait il péterait un plomb et me traiterait de tous les noms avant de me laisser tomber. J’avais un don pour ça après tout, faire fuir les gens. Depuis la mort de ma mère, et ce que mon père c’était mis à me faire subir c’était encore pire. Mon père c’était mis en tête que si ma mère était morte c’était entièrement ma faute, depuis ca il était devenu horrible. La moindre phrase de travers et son poing ou son pieds rencontré mon corps. Il prenait un plaisir fou à se défouler sur moi. Mon corps était une horreur, de nombreux bleus et plaies me recouvrais. Puis mes mauvaises habitudes n’arrangeaient pas les choses. Il fallait bien avouer que j’étais loin d’être épais et mes poignets étaient recouverts de longues cicatrices, certaines encore fraiches. Je soupirais lourdement alors que finalement je me retrouvais face à le porte de chez Casey. Pourquoi avait-il fallu que je m’attache autant à ce beau garçon ? Pourquoi avait-il fallu que je ressente plus de l’amitié pour ce mec absolument parfait ? Un nouveau soupire alors que mon poing frappa quelques coups timides contre la porte. Nerveux je me mis à me torde les mains. « Thylan ? Qu'est ce que tu fais là … je croyais que t'avais pas envie de me voir ? » Ma bouche c’était ouverte pour répondre quelque chose mais aussitôt refermer parce qu’aucun mot ne venait. « Je veux dire … tu rentres ? Ça va ? T'es pas mouillé ? » Un léger sourire et je rentrais dans l’entrée de la maison. « Ca va… Et toi ? » Répondis-je timidement avant de retirer mes chaussures. Je regardais autour de moi mais m’arrêtais rapidement, ne voulant pas paraitre mal polie même si j’étais déjà venu ici une ou deux fois. C’est le moment de te lancer Thylan… Je pris une inspiration avant de me tourner vers lui. Mon regard croisa le sien et je me mordis la lèvre. Bordel qu’il était beau. « Ecoute Casey je… Je suis désolé de ma réaction de l’autre jour… Je sais pas ce qui m’a pris et…  » Je baissais la tête, passant une de mes mains dans mes cheveux. « Et tu me manques…  » Ajoutais-je en baissant la volume de ma voix.
 
 
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

THYSEY ♡ you're all i taste, at night inside of my mouth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I LIKE THE WAY YOU TASTE WITH A SMILE (25.02 – 01:25)
» leyna&madoxx; i'll taste the devil's tears, but i'll never give up you. (pm)
» Et quelqu'un dira que tu l'as mérité {Poste unique}
» Taste me, drink my soul, show me all the things i shouldn't know.
» With a taste of your lips I'm on a ride You're toxic I'm slipping under With a taste of a poison paradise I'm addicted to you - Ysaline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
résidences
 :: 
HAMPSTEAD
 :: habitations
-