AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 uesh bro. ♔ Teddy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

☇ messages postés : 167
☇ age du perso : 24
☇ avatar : Frida Gustavsson.
☇ à londres depuis le : 22/08/2012
MessageSujet: uesh bro. ♔ Teddy   Sam 20 Avr - 15:36



Uesh bro.



J’étais il y a à peine quelques minutes, auprès d’une amie. J’avais promis de passer une petite partie de l’après-midi avec elle, puisque nous n’avons pas cours. C’est le genre de fille super cool et gentille, en qui tu peux avoir confiance. Mais au bout d’une heure tu t’en lasse et tu souhaite juste allé voir ailleurs. «…à ce moment là, mon père à prit ma main et m’a dit… » Je l’ai coupé avec le sourire, en regardant de prêt l’heure sur mon portable. « Oh, je suis vraiment désolé Miss, mais j’ai rendez-vous avec quelqu’un dans 10minutes. A plus tard ! » Dis-je en lui faisant une bise. Quoi ? Il fallait bien que je trouve quelque chose ! Je ne pouvais pas tenir une minute de plus, adossé au mur de l’enceinte, à écouter ses histoires dont je me fiche pas mal. Autant par moment c’est agréable, car elle a toujours des choses intéressante et passionnante à dire, autant ça devient très vite saoulant lorsqu’elle ne s’arrête plus. Cherchez pas, y’as des gens comme ça ! Mais au fond on les aime bien.

Après l’avoir quitté, je suis sorti dans la cours de l’université. L’après-midi est particulièrement chaude aujourd’hui, et encore plus chaude après avoir croisé Nemo dans les couloirs, ça je peux vous le dire. Le soleil brille d’une puissance impressionnante. Je lève la tête le regarde avant de poser ma main devant et de baisser la tête. Je crois alors voir voler, dans l’air, autour de moi, une petite tâche noir livide. Partout ou j’ose poser mon regarde, partout ou j’ose fixer mes yeux, ce petit point noir s’accroche. J’en deviens presque aveugle.

Je regarde autour de moi, espérant trouver quelqu’un avec qui passer le temps. En plus si je croise la miss par hasard et qu’elle me voit avec personne, elle comprendra que je me suis honteusement payé sa tête. A l’autre bout de la cour, par mon plus grand bonheur, je situe mon très chère Teddy assied sur un petit muret. Dos à moi, il m’est impossible de savoir sur quoi il a la tête penché. A sa droite quelque chose brille sous les rayons du soleil. Son appareil photo me nargue avec amusement. Je m’approche tout doucement de lui. En chemin je salue les quelques amis que je n’aurais éventuellement pas encore vu aujourd’hui, puis une fois derrière Holden je jette un sourire taquin à son dos. « Uesh Bro ! » Je le pince légèrement sur les côtés, avant de prendre son appareil photo. Trop rapide pour lui. Trop rapide pour qu’il puisse dire et faire quoi que ce soit pour m’en empêcher. Puis je fais quelque pas en arrière tout en mettant mon œil dans le viseur, puis je le prends en photo pendant qu’il passe ses jambes au dessus du muret pour se tourner vers moi.
« Oh allez, sourie quoi ! Prend la pose...Immite-moi tiens. » Dis-je avec humour et tact. Taquiner, châtier, embêter, emmerder mon frère est l’un de mes passes temps préférées, juste après contempler Nemo bien sûre. Mais c’est complètement différent ça ! J’enlève enfin mon œil du viseur et me rapproche de mon frère, un sourire malin aux lèvres. Puis je sors légèrement la langue. Gamine ? Nan. Osef.


made by pandora.




Dernière édition par Nala R. Berry le Lun 24 Juin - 14:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 327
☇ age du perso : 26
☇ avatar : Fransisco Lachowski
☇ à londres depuis le : 02/09/2012
MessageSujet: Re: uesh bro. ♔ Teddy   Lun 22 Avr - 10:10



Uesh Bro'




La journée la plus longue de la semaine parait souvent être celle où l’on a le plus de cours, mais ce n’est pas mon cas, en tout cas pas aujourd’hui. J’avais eu toute ma matinée remplies par des professeurs plus exigeants les uns que les autres et finalement arrivé au déjeuner, je n’avais plus aucune heure de cours. Je déjeunais avec des amis en espérant secrètement qu’ils aient des projets intéressant où me convier l’après-midi même. Mais je perdis bien vite espoir. En effet, les trois jeunes hommes qui mangeait leurs haricots verts devant moi avaient tous prévus la même chose. « Mec, faut que je bosse mon projet de Smith. Je suis grave à la bourre. ». S’en était suivi des affirmations des deux autres. Alors pourquoi ne le ferais-je pas moi aussi ? Et bien parce que je l’ai déjà fini depuis trois jours. Ce projet était tellement facile pour moi, ou plutôt tellement inspirant. Et j’ai assez de relation pour trouver des apprentis modèles qui aiment me donner un coup de main. Cette fois-ci j’avais opté pour ma petite Ivy. A vrai dire, c’était la personne idéale. Il fallait faire ressortir la force. C’était un projet plutôt libre. Nous pouvions choisir un modèle humain, animal ou même juste une place, un endroit, un monument. J’ai, je pense, une facilité avec les modèles humains. Ce n’est pas pour autant que c’est plus facile. J’ai trouvé qu’Ivy était parfaite tout simplement parce qu’elle était douce, elle fait grande enfant, elle fait innocente. Et je voulais montrer à travers une photo qu’elle pouvait avoir le courage d’une femme, le charme d’une femme, qu’elle respirait la confiance, l’assurance, qu’elle n’était pas une petite enfant toute faible.

Après nous être salués, je regardais mes amis disparaitre au loin, dépité par le manque d’inspiration qui les hantait. J’aurais aimé les aider, mais je savais que ce n’était que des idées bateau et qu’ils méritaient de trouver quelque chose de plus personnel, quelque chose qu’ils réussiraient à trouver seuls. Ils ont bien plus de talent que moi, ils doivent réussir par eux-mêmes et ne pas céder à la facilité. Les pannes d’inspiration arrivent à tout le monde, j’en ai déjà fait les frais l’année dernière. Heureusement que c’était un projet de groupe, sinon, j’aurais probablement eu la pire note que le professeur n’eut jamais mis. Je suis persuadé qu’ils réussiront à trouver. En soit, ce n’est pas un projet extrêmement compliqué, mais l’objectif est pour nous de faire ressortir ce que l’on voit et non ce qu’il partait être. Et naturellement, il faut que ça nous touche, que l’on porte une attention particulière au modèle que l’on choisit. Comme à chaque projet. Les projets nous permettent d’expérimenter une palette artistique extrêmement large et trouver ce qu’il nous correspond. Je sais donc que je préfère capturer le mouvement plutôt que de faire des gros plans sur un élément de paysage.

Je m’étais assis sur un petit muret. Après avoir photographié quelques personnes qui passaient par là, j’avais préféré le poser. Des cailloux à mes pieds m’inspiraient. Je les faisais rouler chaotiquement sous ma semelle pour les regrouper tous ensemble. Au moins, les gens ne faisaient pas attention à moi, ils se montraient naturels plutôt que d’être intrigué par mon appareil. C’est ça qui est décevant quand on prend son temps de capturer l’instant, le jeu. On ne demande rien aux passant mais automatiquement ils vont se montrer différent de ce qu’ils sont vraiment, ils vont instinctivement changer quelque chose à leur comportement pour, au cas où on les choisisse comme cible, la photo soit plutôt réussie et les mette en valeur. Je réfléchissais à mon possible plan pour l’après-midi sans quitter les cailloux des yeux quand je sentis des doigts me pincer. La douce voit de ma petite sœur retentie derrière mon dos. Je n’eus le temps de me retourner que je vis mon appareil photo bouger. Instinctivement je me précipitai sur lui mais c’était trop tard. Elle l’avait empoigné et s’était dépêché de l’éloigner de moi. Que voulez-vous, c’est une fille parfois instable mentalement. Elle me dit alors de poser, comme elle a l’habitude de le faire pour moi. Mais malheureusement je suis plus à l’aise derrière l’appareil que devant, sinon, comme elle, je serais parti dans un cursus plus proche du mannequinat. Maintenant debout devant elle, je la vois baisser légèrement l’appareil photo pour me tirer la langue. Et vous voulez que je lui confisse un appareil photo de cette qualité ? « Lanou surtout fait attention, tu sais à quel point c’est fragile un appareil photo. ». J’avais un air sévère, comme un père mécontent envers sa fille. Je m’approchais doucement d’elle en écartant les mains de la largeur de mon appareil. Il fallait que je sois vicieux pour qu’elle me laisse le prendre en renonçant. De la surprise, il fallait que je la surprenne. Un petit sourire illuminait mon visage que je faisais disparaitre aussitôt. « Alors, comment elle va Valery ? ». Très bonne idée, prendre innocemment des idées de la belle-mère, c’est de ma part, inattendu.
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 167
☇ age du perso : 24
☇ avatar : Frida Gustavsson.
☇ à londres depuis le : 22/08/2012
MessageSujet: Re: uesh bro. ♔ Teddy   Lun 24 Juin - 13:51



Uesh bro.





Je tripote l’appareil photo, je le fait pendouillé de bas en haut, de gauche à droite…tout ça pour le faire un peu flipper, je dirais même pour l’emmerder. J’ai plutôt confiance en moi sur ce moment, sûrement grâce au mensonge de réussite que j’ai dis plus tôt dans la journée. Pov’ fille ! « Lanou surtout fait attention, tu sais à quel point c’est fragile un appareil photo. » Je range ma langue et lève les yeux au ciel, un sourire aux lèvres. Je me rapproche lentement de lui, et lui tend son bébé chérie. Il y tient tant, mon dieu ! Des fois je me demande même s’il ne préfère pas son appareil photo à moi…son appareil photo il l’a emmené LUI, il ne l’a pas laissé à la maison ! Bon d’accord, j’exagère. « J’ai cru que t’allais pleurer haha! ». Dis-je avant de rigoler. J’ai hâte de voir les photos que je viens de prendre. Elles sont plutôt drôles et en plus il pourra voir à quoi il ressemble lorsqu’il nous fait son soit disant regard sévère. Il n’est tellement pas crédible! Le petit muret sur lequel il était assied auparavant, me tend à présent les bras. Toujours d’une humeur joyeuse, je décide d’y poser mes fesses. Mais je perds peu à peu mon sourire, après les mots de Holden. « Alors, comment elle va Valery ? » J’aimerais tellement ne pas parler d’elle pour une fois…J’ai de plus en plus de mal à la supporter, c’est atroce. En plus papa s’occupe plus d’elle que de moi. Déjà à l’époque c’était pas trop ça, alors imaginez maintenant, c’est encore pire. Je lui jette alors un rire sarcastique. « Valery ? Elle va bien...je crois. Ah et tu sais, excuse moi pour le terme que je vais employer, mais cette salope essaie de m’acheter en m’offrant des tonnes de cadeaux. Je sais pas ce qu’elle essaie de faire, mais ça n’marche pas avec moi. » Je me montre vraiment horrible avec elle, mais elle ne s’en rend pas vraiment compte. Elle est trop obsédée par son propre jeu.

Je ferme les yeux et lève la tête vers les raillons du soleil qui me brûlent à présent le visage. Puis je regarde autour de moi pendant que mon frère me parle. Et je le vois lui…Après ça je suis perdu dans mes pensées, je n’écoute plus. Bradley Fitzgerald me regarde au loin, sans vraiment me regarder. Je ne sais pas en fait. Tout ce que je sais, c’est que ce garçon avait fait chavirer mon cœur, et peut-être encore aujourd’hui, c’est à voir. Mais pourquoi les gens ont besoin de se droguer pour régler leurs problèmes ? C’est vraiment du gâchis, en particulier venant de lui. Je le fixe, et j’en oublie même la présence de mon frère. Une chanson me trotte dans la tête, une chanson que Brad chantait très souvent de sa merveilleuse voix :

« I remember years ago
Someone told me I should take
Caution when it comes to love
I did, I did…
…Impossible, impossible
Impossible, impossible »


Je chante ces mélodies dans ma tête, quand tout à coup des mots qui n’ont rien à faire là, s’y mélangent. « Eh Oh Nala ! Tu m’écoute ou bien ? » Mon cœur fait un bond. J’ai vraiment été absente plusieurs secondes, c’est une sensation plutôt étrange. « Ah euh pardon Teddy, continue… »

  


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 327
☇ age du perso : 26
☇ avatar : Fransisco Lachowski
☇ à londres depuis le : 02/09/2012
MessageSujet: Re: uesh bro. ♔ Teddy   Mar 2 Juil - 15:32



Uesh Bro'



Le problème, le seul réel problème avec les petites sœurs c’est qu’elles font tout leur possible pour vous agacer. C’est surement leur façon de vous montrer qu’elles existent, qu’elles ne veulent pas qu’on les oublies. Mais on ne peut pas oublier une sœur. En tout cas, je n’aurais pas la force d’oublier Nala. C’est impossible. Et je sais qu’elle m’en empêcherait. Il y a quelque chose en elle qui fait qu’on ne peut pas l’enfuir très loin dans sa mémoire et ne plus y penser. Si ce n’est pas le cas de tout le monde, du moins, c’est mon cas. Peut-être est-ce parce qu’on a le même sang, parce qu’on a été élevé ensemble, parce que je l’ai vu grandir. Oui c’est probablement tout cela, mais aussi et surtout parce que je l’aime. C’est bien ce qui fait la différence entre elle et les autres filles, je l’aime. Plus que tout. C’est la seule personne qui me retient à ne pas ruiner l’influence de mon père, ce si bon maitre de famille. Foutaises. La seule bonne chose qu’il a pu faire c’est tomber amoureux de ma mère. Si toutefois il était vraiment tombé amoureux. « J’ai cru que t’allais pleurer haha! ». Je secoue la tête de gauche à droite, signe de dépitement. Qu’ai-je donc fait pour avoir une sœur pareille ? Ah non, moi je n’ai rien fait, c’est mon père qui a propulsé son venin. Heureusement qu’elle tient de ma mère. Je lui fais tout de même un petit sourire. Il ne faudrait pas qu’elle croit que je sois en colère ou du moins de mauvaise humeur. Bien au contraire, quand je la vois, le monde me semble bien plus doux.

Je l’observe s’asseoir à l’endroit où je m’étais posé quelques secondes plus tôt. Je lui pose une question fatidique qui enlève de son visage tout sourire. ON NE TOUCHE PAS A MON APPAREIL PHOTO SINON ON EN PAIE LE PRIX. Bon d’accord c’est peut-être un peu exagéré dit de cette façon. Mais si on y regarde de plus près, on ne touche pas à la guitare d’un musicien non ? Bon d’accord Nala n’a pas beaucoup de chance, je suis aussi musicien. « Valery ? Elle va bien...je crois. Ah et tu sais, excuse-moi pour le terme que je vais employer, mais cette salope essaie de m’acheter en m’offrant des tonnes de cadeaux. Je ne sais pas ce qu’elle essaie de faire, mais ça n’marche pas avec moi. » Cela ne m’étonnait pas. Et je n’étais même pas certain que tout cela venait de Valery en elle-même, mais plutôt de notre père. Après tout, c’était ainsi qu’il agissait avec moi. J’avais ce que je voulais pour qu’il se fasse pardonner et aussi, je dirais même surtout mais ce serait ingrat, pour que je l’aide à garder notre nom de famille intact de tout scandale. Je suis plutôt efficace pour la seconde tâche. Mais en ce qui concerne la première, il faudrait le prévenir que c’est peine perdue. Je fais un petit sourire moqueur à Nala. « Elle t’offre des chaussures à 20 livres c’est ça ? Oh oui elle pourrait au moins en mettre 100 ! » Je marque une petite pause pour enlever un fil décousu sur mon tee-shirt. « Mais tu sais, c’est tellement prévisible ce genre de comportement. Sous prétexte que tu as un minimum d’argent tu penses pouvoir acheter l’amour des gens. Je trouve cela plutôt déplacé ! Mais je ne dis rien, je laisse couler parce que peut-être que moi aussi un jour j’en viendrais à faire de même. Cependant je persiste à croire que c’est un comportement de désespéré. Tu n’offres pas des cadeaux pour qu’on t’apprécie, sauf si personne ne sait t’apprécier si tu ne lui donne aucun présent Et dans ce cas c’est plutôt triste. Offrir un cadeau ça fait plaisir, mais il fait savoir à qui le faire et quand le faire. Tu vois c’est stupide, c’est comme si je t’offrais des jeans pour m’excuser d’être parti de la maison. T’en a pas besoin, si tu dois m’en vouloir, je dois trouver le moyen de te prouver que ce n’est pas si grave. Mais ce n’est pas parce que je t’achète la robe la plus chère du monde entier que tu vas me pardonner. Non c’est tellement idiot de se comporter de la sorte. » Je regarde Nala mais elle ne semble pas m’écouter. Je fais quelques expressions étranges avec mon visage mais elle ne semble pas s’en rendre compte. « J’ai acheté une girafe de bière pour ce soir, je vais faire un jogging de dix minutes, je l’aurais amplement mérité. Eh Oh Nala ! Tu m’écoute ou bien ? ». Je la vois revenir peu à peu sur Terre et elle s’excuse en me priant de continuer. Hum…Ah et bien je ne sais plus ce que je disais. C’est un gros problème humain, quand on est coupé dans un élan, on a du mal à retomber sur nos pâtes. Et si j’improvisais ? Ce n’est pas comme si c’est ce que j’avais fait jusque-là. En même temps allez prévoir une conversation, c’est plutôt délicat. « Je disais ça fait longtemps qu’on a pas joué aux poupées tous les deux ». Bon, je ne dis plus rien.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: uesh bro. ♔ Teddy   

Revenir en haut Aller en bas
 

uesh bro. ♔ Teddy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de Teddy Lupin
» Présentation de Teddy-Weasley [Validée]
» TEDDY X GRIFFON COTON 2 ANS REFUGE VERMELLES 62
» Ne s'aimer que la nuit (Teddy)
» teddy epagneul adorable loulou!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
l'université
 :: 
L'EXTERIEUR
 :: la cour extérieure
-